ecoledecommerceLe 10 septembre, le Parisien, en partenariat avec le Journal des grandes écoles, a publié un dossier sur les écoles de commerce et de management et l'évolution de leur activité sur ces dernières années. L'occasion de revenir sur ces établissements et les solutions mises en place pour s'adapter à leur nouvel environnement et rester attractifs.

 

  • Faire face à la concurrence internationale et monter en gamme les formations

Face à la mondialisation de l'enseignement supérieur, les écoles ont dû réorienter leurs activités vers l'international (recrutement d'élèves et d'enseignants étrangers, développement de la recherche avec des enseignants-chercheurs étrangers,...) et faire labelliser leurs formations par les organismes d'accréditation internationaux (Equis, AACSB et Amba).
Grâce à la nouvelles mouvances de leurs écoles (labels, internationalisation des enseignements,...) au fil des années, les étudiants ont eu accès à des programmes de plus en plus différenciés, ont bénéficié de la visibilité internationale de leur formation, ont pu préparer des doubles diplômes ou encore d'étudier sur différents campus.

  • Gérer la maturité du marché de l'enseignement supérieur 

En une dizaine d'années, les écoles ont vu leurs effectifs doubler. En effet entre tertiarisation de l'économie (donc besoins en experts et manageurs des entreprises) et départ en retraite des baby-boomeurs, la demande en formation a explosé !
Aujourd'hui, la tendance semble ce calmer et la génération en âge de suivre des études supérieures semble atteindre un palier. Pour preuve, de nombreuse places ouvertes aux concours n'auraient pas été pourvues cette rentrée.
Face à ce changement de situation, les écoles ont dû engager de nouvelles stratégies : « Grossir » et se spécialiser, qui se traduit actuellement par une multiplication des fusions et un recentrage des programmes.

  • L'enjeu des frais de scolarité

Un problème demeure : les frais de scolarité...
Comme évoqué ci-dessus, entre effectifs importants (60 000 élèves scolarisés par an en moyenne) et nouveaux défis pour rester attractives, les écoles engagent des frais...et ont tendance à augmenter leurs frais de scolarité.
Une situation qui n'est pas du goût de Stéphan Bourcieu, président de la Conférence des Grandes Ecoles, qui souhaite que l'Etat reconnaisse mieux la mission de service public de ces écoles et leur accorde la même augmentation de ressources publiques que les universités. Un moyen de leur permettre de poursuivre leur développement et de s'adapter à leur environnement.


Tests gratuits : 
en ligne : TOEIC (test complet), Anglais, Avenir, Accès, Culture, Mémo...  en live : TOEIC

  

 Rejoignez-nous : 

            

 


 

Aux-Concours.com

 x 

Panier Vide

 PROCHAINS STAGES
effectifs limités 

  

INGÉNIEURS 
groupe2 : reste 5 places
groupe1 : complet

COMMERCE 
reste 4 places

LOUVRE 
reste 5 places 

TOEIC 
reste 8 places 

Prochaines dates : Toeicator 22/01, Hiver 19/02 et 26/02, Pâques 16/04 et 23/04

 


 CYCLES CONTINUS SAMEDIS 

 

Commerce reste 2 places 
Ingénieurs
 
reste 1 place

Rentrée le 20/01

 

 
 -> TOUS LES STAGES
-> TOUS LES LIVRES

 

Intégrer la meilleure école dès l'après-bac avec la prépa spécialiste AUX CONCOURS

 

Réussir ensemble AUX CONCOURS 
Établissement supérieur déclaré auprès du rectorat
49 rue Alexandre Dumas -  75011 Paris 
tél. : 09.67.27.12.94 - 09.80.62.63.96

Formilla Live Chat

Retour haut de page

© réussir ensemble AUX CONCOURS
Membre de la Fevad